Le Liban : un pays de diversité

Bordé par la mer Méditerranée et traversé par deux châines de montagnes parallèles, le Liban, avec ses 10 452 km², semble suspendu entre ciel et mer. Malgré sa petite superficie, ce pays se caractérise par son incroyable diversité. Une diversité que l’on retrouve à la fois dans son relief, sa nature, sa culture et son histoire.

De la mer bleue aux cimes enneigées, des paysages tantôt arides, tantôt verdoyants, s’offrent au visiteur dans un surprenant contraste où se succèdent des montagnes rocheuses et des vallées luxuriantes arrosées par des fleuves et des cascades intarissables. L’on passe brusquement des forêts de pins qui dévalent les flancs des collines aux étendues désertiques prolongées par des plaines fertiles où s’entremêlent vergers et vignobles.

Le Liban est aussi le pays aux multiples origines, façonnées par 10 000 ans d’histoire. La beauté de ce pays et sa position géographique privilégiée, lui valurent d’être convoité par diverses civilisations qui y ont laissé leurs traces culturelles et archéologiques venues s’ajouter à l’empreinte indélébile des Phéniciens, illustres ancêtres et célèbres inventeurs de l’alphabet.
Ici les sites archéologiques se côtoient dans une extraordinaire variété. Des sarcophages phéniciens qui s’étendent au pied des temples romains, aux citadelles des Croisés qui cohabitent avec les mosquées des Mamelouks, l’on ne se lasse pas de découvrir les témoins séculaires d’un passé à la fois riche et mouvementé.

Fares Karam

Le Liban reconstruit

Les cedres : emblème du Liban

cedres

Le Liban sans ses cèdres ne serait pas le Liban. Ils font partie intégrante de ce pays; la majesté de leur présence évoque les cimes de neige immaculée, le frais babil des sources, le silence insolite des sommets où le temps paraît suspendu…

Aux cèdres, qui en massifs drus recouvraient la montagne, ont fait désormais place les stations de ski, région de Bécharré et de Jbeil, massifs du Sannine, etc.

Si les Libanais ont choisi le cèdre comme symbole de leur drapeau, c’est qu’ils voient en lui la “promesse de l’avenir”.

Liban 2006

Beyrouth

Beyrouth, dont le nom signifie puits ou source, est une ville splendide et très attachante.

Beyrouth s’est indiscutablement imposée comme la capitale du Liban par son sérieux et sa maturité qui en ont fait le premier centre culturel, financier, commercial et hospitalier de tout le pays.

La ville a connu ces dernières décennies un développement impressionnant, atteignant aujourd’hui un million d’habitants, que ce soient citadins raffinés ou mendiants en tout genre. La vie est ici active et trépidante. A la suite des événements de ces dernières années, la ville n’a pas, contrairement à ce qu’on pourrait croire, beaucoup changé.

Là où des bâtiments s’effondrent, d’autres sont aussitôt reconstruits. Cependant Beyrouth semble trouver aujourd’hui un rythme plus calme après la croissance démesurée de ces trente dernières années.

beyrouth

Les libanaises

Voyage au Liban

Byblos

byblos

Byblos, tournant le dos à la mer, est aujourd’hui un des principaux témoins de l’histoire médiévale du Liban.
Il n’est que de visiter le majestueux château des Croisés, qui ont également construit l’église Saint Jean-Baptiste, superbe cathédrale romane, pour en être persuadé.
Edifié en bord de mer, Byblos est un lieu de prédilection pour les vacanciers, avec son ravissant petit port où s’affairent les pêcheurs qui semblent surgir d’un autre siècle.
Ses hôtels, ses restaurants face à la mer sont aussi très prisés par le tourisme; d’autant que non loin de là on peut trouver une petite plage de sable fin, lieu propice à la baignade et à la pêche sous-marine.
N’oublions pas de signaler un point important dans l’histoire de l’humanité: l’invention de l’alphabet qui a vu le jour à Byblos vers 1200 avant J.C.

0112746b520ff31105f3ce8068813867#############################